Les fonctions des muscles

Les muscles possèdent diverses fonctions :

  1. production des mouvements du corps,
  2. stabilisation de la posture,
  3. régulation du volume des organes (sphincters musculaires de l'estomac, de la vessie...),
  4. déplacement des substances dans l'organisme (digestion, circulation sanguine artérielle et veineuse),
  5. production de la chaleur (maintien de la température corporelle).

Les propriétés des muscles

Les muscles possèdent diverses propriétés :

  1. excitabilité électrique,
  2. contractilité,
  3. extensibilité, c'est-à-dire un étirement sans déchirement,
  4. élasticité, retrouve sa longueur et sa forme d'origine après une contraction ou un étirement.

Les types de muscles utilisés en musculation

Plusieurs types de muscles sont utilisés :

  • le muscle squelettique strié essentiellement,
  • le muscle cardiaque est aussi stimulé indirectement par une augmentation de la fréquence cardiaque lors de l'effort, 
  • l'activité physique possède une action facilitatrice en « aidant » le travail des muscles lisses (qui possèdent une contraction involontaire). Nous pouvons prendre l'exemple de la musculation des abdominaux qui peuvent faciliter le transit intestinal.

Les principaux effets physiologiques d'un travail musculaire actif

Définitions des mécanismes et lois pour le système ostéo-articulaire.

Le travail musculaire actif agit sur les os, les articulations ou d'autres types de tissus par des mécanismes de mécanotransmission et de mécanotransduction. Ces mécanismes vont aboutir à l'établissement de lois pour comprendre la physiologie des articulations.

La mécanotransduction, c'est une transformation d'un signal mécanique en un signal chimique ou biochimique.

La mécanotransmission, c'est une transmission des forces mécaniques à travers les cellules ou organes.

La loi de Delpech, c'est un effet de la compression, « les os croissent en raison inverse des pressions qu'ils subissent ».

La loi de Wolf correspond à la traction exercée par les muscles à la périphérie de l'os excite les cellules sous-périostiques et favorise le développement de l'os en épaisseur, c'est un effet de la traction.

Sur les articulations et le tissu articulaire s'applique aussi la loi d'étendue et d'épaisseur.

La loi d'étendue correspond à l'amplitude des mouvements articulaires proportionnelle à la différence d'étendue des deux surfaces.

La loi d'épaisseur du cartilage, elle est proportionnelle aux contraintes de compression qu'il subit.

La loi sur les tissus capsuloligamentaires placés dans une position relâchée se rétractent.

Cette loi justifie les mouvements actifs pour préserver la fonction dynamique des articulations en maintenant ces tissus à leur longueur normale et ainsi conserver les amplitudes.

Effets circulatoires locaux et généraux

Sur le plan circulatoire, on peut distinguer des effets locaux et généraux de l'activité musculaire.

Au niveau local, il existe une vasodilatation locale des vaisseaux musculaires et vasoconstriction des vaisseaux au niveau des autres organes. Il y a une augmentation du travail contractile du cœur.

Au niveau général, il existe une augmentation de la pression sanguine au moment de la contraction musculaire. Il existe un effet bénéfique de l'activité musculaire sur la circulation veineuse et lymphatique de retour. Il y a une action conjointe grâce à l'augmentation du travail du cœur, de l'action du diaphragme et d'un bon réseau vasculaire.

La musculation est contre-indiquée par certains auteurs en cas de problème d'insuffisance veineuse. Ceci en raison d'une manœuvre de valsava (effort glotte fermée) qui bloque momentanément le retour veineux. Il s'agit plutôt de favoriser une activité musculaire dynamique (type marche lente ou cycloergomètre) pour obtenir une bonne circulation veineuse. Nous pouvons citer l'exemple de la contraction local du mollet provoquant une dorsi-flexion de la cheville c'est-à-dire une contraction excentrique du muscle provoquant une compression du système veineux.

Autres effets physiologiques

Le travail musculaire actif a un effet sur l'augmentation de la température locale et générale. Il a une action facilitatrice de la fonction digestive par l'action abdomino-diaphragmatique. L'activité musculaire augmente l'élimination des toxines par l'urine et la sueur. Les mouvements musculaires ont également un effet sur la coordination de l'individu, l'oxygénation des cellules nerveuse.

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation