triathlon logo triangleL'entraînement à intervalle intensif en triathlon

  • L'entraînement intervalle intensif est le moyen par excellence d'entraîner le seuil d'endurance anaérobie.
  • Grâce à cette forme d'entraînement, l'organisme apprend à gérer l'acide lactique, de manière à mieux tolérer son accumulation.
  • L'endurance ana­érobie est donc déterminante, lors de la production d'efforts brefs et très intenses.

Les triathlètes qui se préparent à la longue distance n'ont pour ainsi dire pas le moin­dre intérêt à effectuer des entraînements d'endurance de ce type. En effet, pratiqués à outrance, ils exercent Une influence néfaste sur la capacité d'endurance aérobie. Par contre, les triathlètes qui s'entraînent pour la courte distance doivent veiller à intégrer ces entraînements dans leur plan d'entraînement. En effet, ils doivent pouvoir réagir aux démarrages durant l'épreuve cycliste. Il leur est toutefois recommandé de recourir à ce type d'entraînement, au maximum une fois tous les quinte jours.

Cette propriété fondamentale se travaille idéalement, en multipliant des efforts suc­cessifs de courte durée (30 s à 1 inn 30) à une intensité très élevée voir maximale.

Le nombre de répétitions est restreint (4 à 6 fois) et la phase de récupération entre les efforts successifs est incomplète, de sorte que l'acide lactique n'ait pas le temps de s'éliminer au début de l'effort suivant . Ce sont des entraînements extrêmement éprouvants, qui mettent l'athlète à très rude contribution. C'est pourquoi, cette forme d'entraînement s'adresse exclusivement à des athlètes parfaitement entraînés et à condition que ces entraînements ne représentent que 2 à 5% du volume total du plan d'entraînement.

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation