travaux

Comme l'attestent des peintures rupestres découvertes en Égypte, les hommes préhistoriques apprennent à nager pour traverser les lacs et les rivières. La mythologie grecque fait également allusion à la natation. La natation est peu pratiquée avant la création, au début du 19e siècle, de la Société nationale britannique de natation. Cette dernière organise les premières compétitions, les nageurs de l'époque se concentrant pour la plupart sur la brasse ou une nage approchante.

Découverte du crawl : Inspiré par la nage des populations indigènes d'Amérique du Sud, la première version du crawl repose sur un mouvement de jambes en ciseau. À la fin des années 1880, l'Anglais Frederick Cavill voyage dans les mers du Sud et s'aperçoit que les indigènes nagent le crawl en battant des jambes. Cavill, qui s'installe en Australie, commence alors à enseigner cette nage, qui devient le fameux "crawl australien".

La natation olympique : La natation figure au programme de toutes les éditions des Jeux depuis 1896. Les toutes premières épreuves olympiques sont disputées en nage libre (crawl) ou en brasse. Le dos est ajouté en 1904. Dans les années 1940, les nageurs de brasse découvrent qu'ils peuvent aller plus vite en battant des deux bras par-dessus leurs têtes. Une pratique aussitôt interdite en brasse, mais qui donne jour au papillon, dont la première apparition officielle remonte aux Jeux de 1956 à Melbourne. Ce style figure aujourd'hui parmi les quatre nages disputées en compétition. La natation féminine devient olympique en 1912 aux Jeux de Stockholm. Depuis lors, elle figure à chaque édition des Jeux. Le programme hommes et femmes est presque identique car il comporte le même nombre d'épreuves, à une différence près : la distance nage libre est de 800 mètres pour les femmes et de 1 500 mètres pour les hommes.

Dates clés : 

  • 1894 : lors du Congrès de Paris qui a eu lieu au mois de juin, le vœu est émis que les sports nautiques (aviron, voile et natation) fassent partie du programme des Jeux Olympiques.
  • 1910 : dans le compte-rendu de la 13e Session du CIO (Luxembourg), paru dans la Revue Olympique (juin 1910), il est annoncé que les femmes seront sans doute admises en natation aux Jeux de la Ve Olympiade Stockholm 1912.
  • 1911 : lors de la 14e Session du CIO qui a eu lieu au mois de mai à Budapest, on demande d'ajouter une cours de 300m et de 400m (équipe) pour dames au programme des Jeux de la Ve Olympiade Stockholm 1912. Le comité d'organisation promet de faire son possible pour répondre à cette demande.
  • 1912 : lors de la 15e Session du CIO qui a eu lieu au mois de juillet à Stockholm, il est décidé de diviser les sports au programme en trois catégories : indispensables, désirables et admissibles. La natation fait partie de la première catégorie.
  • 1934 : lors de la 33e Session du CIO qui a eu lieu au mois de mai à Athènes, la participation des femmes à certains sports est remise en question. Un vote a lieu et la participation féminine en natation est admise à l'unanimité.
  • 1954 : lors de la 50e Session qui a eu lieu à Athènes au mois de mai, il est décidé que pour les Jeux de la XVIe Olympiade Melbourne 1956, aucune nouvelle épreuve ne serait acceptée, à l'exception de la nage papillon hommes et femmes, qui sera ajoutée au programme.
  • 2005 : lors de la réunion de la Commission Exécutive du CIO au mois d'octobre à Lausanne, il est accepté d'ajouter l'épreuve du 10km nage en eaux libres messieurs et dames pour le programme des Jeux de la XXIXe Olympiade 2008.

 

Evolution du nombre d'épreuves :

  • 1896 : 4 épreuves (masculines)
  • 1900 : 7 épreuves (masculines)
  • 1904 : 9 épreuves (masculines)
  • 1908 : 6 épreuves (masculines)
  • 1912 : 9 épreuves (7 masculines et 2 féminines)
  • 1920 : 10 épreuves (7 masculines et 3 féminines)
  • 1924-1952 : 11 épreuves (6 masculines et 5 féminines)
  • 1956 : 13 épreuves (7 masculines et 6 féminines)
  • 1960 : 15 épreuves (8 masculines et 7 féminines)
  • 1964 : 18 épreuves (10 masculines et 8 féminines)
  • 1968-1972 : 29 épreuves (15 masculines et 14 féminines)
  • 1976-1980 : 26 épreuves (13 masculines et 13 féminines)
  • 1984 : 29 épreuves (15 masculines et 14 féminines)
  • 1988-1992 : 31 épreuves (16 masculines et 15 féminines)
  • 1996-2004 : 32 épreuves (16 masculines et 16 féminines)
  • 2008-2012 : 34 épreuves (17 masculines et 17 féminines)

 

REGLEMENT TECHNIQUE DE NATATION DE LA FINA

Règles de base

  • Le doute doit toujours bénéficier au nageur.
  • Ce qui n'est pas explicitement interdit par le règlement est autorisé et donc pas inqualifiable.

 

 

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation