Virage pap-pap:

le contact des mains avec le mur doit se faire simultanément. Pendant la rotation du corps, les bras vont se placer en flèche derrière la tête. Un bras reste sous l'eau, l'autre passe en l'air. Ensuite, la coulée ne doit pas dépasser les 15 mètres et la propulsion se fait par des ondulations.

Virage pap-dos:

après avoir touché le mur avec les deux mains simultanément, la rotation pour passer sur le dos peut se faire sur le côté afin de limiter les résistances occasionnées par une bascule en arrière des deux épaules. Lors de la poussée au mur avec les pieds, le corps doit être sur dos. ( Ne pas dépasser la verticale avec les épaules ).   

Virage dos-dos:

ce virage nécessite de bien prendre ses repères à l'entraînement, afin de ne pas avoir à gigoter la tête pour se repèrer. En comptant ses mouvements à partir du passage sous les drapeaux  ( situés à 5 mètres du mur ), le nageur effectue une demi-vrille, pour se retrouver sur le ventre. Aucun mouvement moteur n'est admis de la vrille à la culbute, à part, de ramener la main qui se trouve devant. Il est donc conseillé, pendant cette bascule sur le ventre, d'effectuer un retour de bras crawl, qui permettra ensuite de se propulser avant et pendant la culbute. Comme le nageur repart sur le dos, la rotation se fait dans l'axe. Lors de la poussée au mur, les épaules ne dépassent pas la verticale. 

Virage dos-brasse:

c'est une arrivée en dos, donc les épaules ne doivent pas dépasser la verticale lorsque la main touche le mur. Il est important de bien conserver la tête en arrière jusqu'à la touchée, de manière à ne pas ralentir le corps. Il est préférable d'arriver avec les épaules inclinées pour que la rotation se fasse avec le moins de résistance possible. Ensuite, corps groupé, il faut "expédier" les pieds vers le mur. Pendant cette phase, l'axe épaules-pieds, est incliné à 45° par rapport à la surface. Enfin, le nageur repart avec les épaules de côté, sans toutefois dépasser la verticale, puis se rééquilibre pendant la coulée.

Virage brasse-brasse:

l'arrivée se fait avec les deux mains en même temps. La bascule des épaules se fait sur le côté avec le corps bien groupé. Ensuite, c'est comme pour le virage précédent. 

Virage brasse-crawl:

même chose qu'au virage précédent. La coulée peut se faire avec des ondulations ou des battements. Leur efficacité pour vous, est à tester à l'entraînement. A noter que pour les nageurs "experts" les ondulations sont systématiquement plus efficaces que les battements.  

Virage crawl-crawl:

l'amorce de la culbute se fait avec la tête et une épaule. La distance par rapport au mur est à régler à l'entraînement et varie en fonction de la vitesse. La rotation se fait de manière désaxée et bien en boule. Lors de la poussée, les épaules ne sont pas à plat, mais se replaceront pendant la coulée.

Chers visiteurs, nous ne sommes pas propriétaires de toutes les vidéos de cette catégorie.Nous ne faisons que regrouper et relayer le contenu mis à disposition du public sur les grandes plateformes (Partenaire).

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation