Approches écologiques

Construite autour de la remise en cause des postulats méta-théoriques de base de l’appropriation cognitive.

On distingue 3 courants d’analyse dans l’approche écologique :

Le courant de la perception directe :

Postulat d'un couplage direct entre la perception et l'action sans intervention de représentations et sans intermédiaire symbolique.

Le comportement émerge de l'interaction des contraintes de l'environnement, les contraintes de la tâche serait le moyen privilégié d'action sans recours au traitement informationnel central. Tout notion de perturbation. C'est alors par réaction face à la demande de la tache que naît l' activité d'apprentissage : processus d'auto adaptation déclenché par buts à l'environnement perturbateur

Donc inutilité de la prise de conscience pour faire apprendre

Apprendre = augmenter la capacité à détecter l’info utile pour agir

Ce qui est appris = les régularités informationnelles de la tache

Comment apprend-on = peu de données empiriques sont disponibles concernant les mécanismes par lesquels le sujet apprend à découvrir et utiliser l’info disponible dans l’environnement

le courant des systèmes dynamiques :

Le comportement émerge contraintes liées à l'organisme, la tache, l'environnement qui pèsent sur lui.

La coordination résulte d’un assemblage de composants en une unité fonctionnelle. Elle est représentée par des paramètres d’ordre dont le comportement, sous l’effet des contraintes ou paramètres de contrôle, traduit les changements qualitatifs de la coordination

le système effecteur résulte de processus d'auto organisation. Le système obéirait à des tendances naturelles dont le but est de faciliter le contrôle.

Apprendre = intégrer un nouvel état stable

Ce qui est appris = intégrer les contraintes et stabiliser un mode de coordination

Comment apprend-on = L'apprentissage consiste alors soit à optimiser une coordination spontanée : situations de convergence = en rendant la tâche plus exigeante, soit à acquérir une nouvelle coordination naturelle : situations de compétitions = répétitions pour stabiliser une nouvelle coordination, rôle de la démonstration comme facteur spécifiant la coordination à adopter, feed-back sur les variables pertinentes (D. DELIGNIERES revue EPS n°274. 1998)

le courant de la thermodynamique :

notion de cycle perception/action ( relation symétrique et non équivoque entre l’info et l’action)

l’info spécifie le mouvement par des forces et le mouvement spécifie l’info par le flux qu’il génère.

L’info est directement utilisée pour contrôler la structure coordinatrice qui s’auto-organise à partir des flux d’énergie qui la traversent

Apprendre = découvrir et renforcer une relation entre des variables informationnelles et des variables cinétiques de l’espace perceptivo-moteur de la tache

Ce qui est appris = une solution optimale, c’est à dire à découvrir une relation spécifique entre des variables informationnelles et cinétiques. Pour cela , il apprend aussi les stratégies d’exploration de l’espace perceptivo-moteur les plus efficaces pour découvrir la ou les solutions optimales

Comment apprend-on = en explorant l’espace perceptivo-moteur

Chers visiteurs, nous ne sommes pas propriétaires de toutes les vidéos de cette catégorie.Nous ne faisons que regrouper et relayer le contenu mis à disposition du public sur les grandes plateformes (Partenaire).

Découvrez notre sélection de livres et de ebooks téléchargeables dès maintenant

livre ebooks books triathlon natation